CRASHTEST

Il est là, il est arrivé.

Mes nouveaux écouteurs!

casque

Source personnelle

J’ai troqué mon gros casque Sennheiser HD 429S contre un autre… Non je ne l’ai pas trompé. Je lui ai trouvé une âme charitable qui l’appréciera à sa juste valeur. Pourquoi donc cette séparation si inattendue? Inattendue, pas tant que ça. Ca faisait plusieurs années que l’idée me trottait dans la tête d’arrêter les casques. Pourquoi (bis)? Par ce que porteuse de lunette que je suis souvent, l’appui de l’arceau sur mes branches exerce une pression qui me donne souvent des maux de têtes, ou pour le moins un inconfort quand je commence à le porter plus de 30/45 minutes. Pas très pratique donc pour se faire un film en toute discrétion.

Voici son remplaçant: j’ai nommé le Yamaha EPH-100. Le choix de ce modèle c’est fait pour deux raisons. La première est le test réalisé par Les Numériques et le second par ce que les QC20 de Bose dont je rêvais sont quand même à 200€ de plus, et encombrants de surcroit. J’aime voyager le plus léger possible [et c’est pas facile tous les jours].

Pour définir la qualité d’un système audio, ou du moins pour savoir s’il correspond à mes goûts, il doit subir l’épreuve ultime du Crashtest. Le Crashtest, c’est la Playliste de la mort pour voir si le son est bien rendu. Voici la mienne:

casque-yamaha-eph100-2-carambar

Ce casque, je le trouve très bien. Malgré ma déception la première journée. Déception par ce que fatalement quand on ne peux pas essayé en boutique on fantasme un peu sur les émotions qu’on va ressentir sur nos morceaux préférés, et que là, il ne s’est rien passé. Pas rien, mais je me suis retrouvée un peu perdue comparé au Sennheiser. Mes anciens casques ont toujours été relativement dans la même gamme de prix. Je me permets la précision car on ne peux comparer les petits écouteurs à 5€ avec les derniers Momentum. Mes casques ont donc toujours eu un point commun: beaucoup de basses! Mais beaucoup, beaucoup de basses. Des basses à te faire vibrer jusque dans ton ventre et qui te relient à la Terre pour communiquer avec tout l’Univers [tu vois le délire ou pas Chou?] Et là… là… Là des basses il y en a, mais pas autant. Surtout, je pense que ces écouteurs sont faits pour écouter le son « tel qu’il est » sans insister sur les possibles situations d’émotions qu’apportent des basses profondes et intenses. Et c’est comme si le cerveau comprenait les sons, les découpait tous pour identifier chaque instrument. Et c’est une expérience très intéressante. A la deuxième écoute j’ai été beaucoup moins déstabilisée.

Voilà mon ptit lecteur, ma ptite lectrice. Je te souhaite une bonne semaine et à Vendredi pour l’article de cuisine.

Publicités

Une réflexion sur “CRASHTEST

  1. Pingback: Envies de Décembre, encore? |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s