Offrir de bon coeur (bis)

En Novembre, je te parlais déjà de ce sujet dans cet article. Et voilà qu’après les fêtes le sujet redevient d’actualité. J’ai donc eu envie de t’en parler un peu, histoire de faire le point.

Donneur/Receveur

La dernière fois je vous parlait de ceux qui offrent. Je te disais à quel point il est parfois compliqué de prendre du plaisir à élaborer, faire et offrir des cadeaux de manière sincère. Ce n’est bien sûr pas impossible, mais pour certains la tâche est compliquée.

Mais il y a aussi certaines personnes qui ne savent pas recevoir. Au lieu d’apprécier tout simplement l’intention, ces gens là s’emballent à calculer le prix du cadeau, à en estimer la valeur. Ils se demandent quelle est la différence financière entre ce qu’ils viennent de recevoir et ce qu’ils viennent d’offrir, annulant ainsi tout le charme du cadeau fait simplement pour faire plaisir.

La gêne de recevoir

Pire encore, il y a des cadeaux faits parfois par pure envie, sans raisons particulières. Pas de Noël, d’anniversaire ou de St Valentin… juste que quelqu’un a pensé à toi et à acheté ou fabriqué un petit quelque chose en espérant que ça te fasse plaisir. Si on part sur cette idée, tu avoueras (enfin j’espère) que c’est chou, mignon, gentil, généreux… non?

Alors dis moi pourquoi… Pourquoi… la personne qui reçoit se sent dérangée? Gênée? Anxieuse? Comme s’il y avait quelque chose de mal dans le fait d’offrir un cadeau pour faire plaisir!? On sait tous que celles et ceux qui ramènent une bouteille de vin ou un bouquet de fleurs lorsqu’ils sont invités à un repas le font par pur principe. Ca c’est pas un cadeau, c’est juste « par ce que ça se fait ». Pour ma part j’aime pas les fleurs… ça règle pas mal de choses. Mais sérieusement on s’en fiche que tu ne viennes avec rien, ou que je t’offres quelque chose et pas toi. Ca me fait juste « Plaisir » de te l’offrir et ça me suffit. Encore plus si ça te fait plaisir à toi. Je fais des cadeaux par ce que j’aime ça. C’est tout!

Ceux qui refusent les cadeaux

Et pourtant, il y en a qui refusent les cadeaux comme ça. J’ai eu le cas la semaine dernière. J’avais offert un cadeau groupé (valable pour plusieurs personnes) dans le but de faire plaisir à tout le monde et de regrouper des gens autours d’une activité commune le temps de quelques heures. Tout ça était fait plus pour une personne en particulier bien sûr, qui a besoin de soutien, d’être entourée. Bref…

De quel droit l’un des personne me balance dans la tronche que « Si c’est une charge pour toi, tu peux oublier ton invitation! On n’en veut pas de ton cadeau de faux-culs! ».

Je suis restée pantoise (comme dirais Grande tantine Gertrude). Déjà par ce que non ce n’est pas une charge, de deux par ce que je comptais vraiment faire plaisir et faire passer un bon moment à plusieurs personnes, mais en plus qu’elle se prenne pour tout le monde avec son « ON n’en veut pas »… Grand bien lui en fasse, mais à mon sens elle devait plus parler pour tous ceux qui s’entre tuent dans sa tête plutôt que des personnes conviées.

Voilà, Comment en une phrase on peut gâcher un cadeau commun en insultant la personne qui l’a offert. Que ça soit clair: il n’y en aura jamais plus d’autres.

 Au passage le travail de Christian Hopkins est vraiment merveilleux…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s