Le rituel du thé

Coucou Loulou [rime en -ou],

Tu le sais peut être déjà, le thé est une de mes boissons préférées. Chaud ou glacé, je pourrais en boire un litre par jour si je me laissais aller. Pour savoir quels thés j’apprécie en particulier, je te renvoie vers cet article qui explique tout. Aujourd’hui, nous allons voir comment préparer un bon thé.

Pour préparer mon thé, en général je fais comme tout le monde. Je prends une bouilloire que je remplie d’eau pour la mettre au chauffer (à plus de 100°C) et pendant ce temps je remplie une boule à thé avec les feuilles séchées. Une fois l’eau à température, je verse l’eau dans un mug géant et y plonge le contenant percé, qui restera au fond de la tasse bien plus longtemps qu’il ne m’en faudra pour le boire.

Sauf que tout ceci est une grossière erreur. J’en suis bien consciente. Seulement je ne me vois pas investir dans une Delonghi spécial T car une petite tasse ne me suffirait jamais. Halte au meurtre des dosettes de thé, dont la qualité est relative, ni dans ce genre de petit bijoux (hors de prix) qui fait tout tout seul.

Le BA-ba du thé

Tu le sais, il existe plusieurs types de thés. Il y a les thés noirs, les thés verts… mais aussi le thé blanc, le oolong, le thé sombre et les plus connus thés parfumés. Car oui si on a un thé vert nature comme le Sencha du Japon, il ne se prépare pas de la même façon qu’un thé vert parfumé tel que le célèbre thé vert à la menthe du Maroc (ou Algérien).

Question quantité: on à tendance à remplir la boule à thé à moitié en se disant que « c’est pas mal », que ce soit pour une tasse à thé, un mug ou une théière complète. La règle du thé veut que l’on utilise 6gr de thé pour 30cl d’eau.

Autre point à prendre en compte: le matériel. Pour faire les choses bien, il faut infuser le thé dans une théière. Elle peut être en céramique, en porcelaine ou en fonte, ou encore en argile. Pour cette dernière, il faut faire attention à ne jamais la laver avec des produits détergents et à ne pas changer de type de thé. En effet, les théières en argiles sont appelées les « théières à mémoire » car leur matière conserve les saveurs du thé qu’elle contient. En optant pour ce type de contenant, il faudra donc investir dans une petite collection.

the06

Source personnelle. Je n’ai pas retrouvé ma théière en fonte… Mais c’est celle-ci.

Pour ma part, j’ai plusieurs théières, une en fonte, deux en céramique et une en porcelaine de Chine (la bleue). Je m’en sers peu, car je n’ose pas les sortir juste pour moi. D’où ma petite collection de boules à thé.

Afin de mieux conserver la chaleur de la théière et de mieux développer les arômes, il est recommandé d’ébouillanter la théière avant usage. C’est à dire de la remplir d’eau bouillante, de tourner l’eau à l’intérieur pour que cela touche bien les parois, et de jeter l’eau avec d’y mettre le thé et l’eau à bonne température.

¡ Thé calor !

Chaque type de thé est différent. Evidemment en dehors du goût, leur préparation est également spécifique. Pourquoi ?

Le thé est une plante dont on prélève les feuilles, que l’on fait oxyder, que l’on roule plus ou moins, puis sécher, ou torréfier. Chaque thé à plus ou moins d’étape qui ont des durées plus ou moins longues. Les feuilles de thés verts et surtout blancs sont plus délicates, plus fraîches. Il faut donc les traiter avec plus de douceur.

C’est pour ça qu’il y a une erreur que l’on fait tous (oui tous) : bouillir de l’eau. Le thé ne supporte pas l’eau bouillante. Il faut donc faire chauffer deux eaux : celle pour la théière comme expliqué au dessus, et celle pour l’infusion. De préférence, l’eau utilisée pour la boisson sera de source, peu minéralisée, pour qu’ils n’interfèrent pas avec les molécules du thé.

the05

Source personnelle

Le thé blanc

Le thé blanc est le plus délicat des thés. Il nécessite un traitement en douceur. L’eau doit être environ à 70 degrés (70°C). Pour le temps d’infusion, comme ce thé est beaucoup moins puissant en goût, il faut compter un peu plus de temps que pour les autres, ce qui peut aller jusqu’à 10 minutes.

Le thé vert

Thé très commun, il peut être d’origines différentes. Le thé de Chine peut supporter des températures allant jusqu’à 75°C, et être infusé de 2 à 5 minutes (le meilleur étant en général 4 minutes dans le doute sur le type de thé).

Pour le thé vert parfumé, puisqu’il y a à proportion moins de feuilles de thé, il est possible d’augmenter la dose à 8 ou 10gr selon vos goûts, toujours pour 30cL d’eau.

Le thé Oolong

Ce thé Chinois très particulier à l’oxydation non terminée (incomplète) et pauvre en caféine supporte des températures beaucoup plus fortes. Il est possible de monter jusqu’à 95°C, et laisser les feuilles pendant 5 minutes pour qu’elles développent tout leurs arômes.

Le thé noir

Le thé noir est un thé complètement oxydé. On peut donc utiliser les même températures que pour le Oolong. Comme il est plus puissant, on diminue le temps d’infusion à 3 minutes, pour ne pas avoir le côté amer de la boisson qui arrive très vite si on laisse trainer les feuilles dans l’eau. L’explication à cette amertume vient du tanin, qui se diffuse. On trouve également du tanin dans le vin rouge. C’est pour ça que l’on retrouve dans les deux ce côté un peu âpre sur la langue.

the04

Source personnelle

Le thé fumé ou sombre

Le thé que l’on appelle Lapsang Suchong, est un thé qui, après roulage, est fumé. Il a donc une odeur très caractéristique de jambon ou hareng fumé (selon les techniques utilisées).

Le thé sombre, Pu Erh de son petit nom, est connu pour ses vertus digestives. Comme un grand cru en vin, c’est un des rares thés qui peut se bonifier avec le temps.

Pour ces deux thés, la température de l’eau idéale est de 95°C, pour un temps d’infusion de 4 minutes.

Le thé rouge ou Rooibos

Le Rooibos est un thé sans théine (ou caféine en fait). Ici, l’appellation « thé » est un abus de langage car il ne s’agit pas de la même plante. Celle-ci pousse en Afrique du Sud et est riche en antioxydants. Comptez une eau à 90°C et une durée d’infusion de 5 minutes.

Voilà la base de la préparation du thé. A toi de savoir, petit lecteur, petite lectrice, si tu l’aimes sucré, avec une tranche de citron, ou du lait. Dans tous les cas,a tu as tout sous la main maintenant pour faire un thé quasi parfait et l’apprécier à sa juste valeur.

Bonne Thégustation!

Publicités

4 réflexions sur “Le rituel du thé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s