Sans compliments

Il y a des moments dans la vie où on aimerait que notre entourage soit fier de nous, et surtout qu’il nous le montre. Le problème, si tu as un entourage comme le mien petit lecteur, petite lectrice, c’est qu’ils sont très avares en compliments.

Quand j’entends des parents dire qu’ils sont si fiers de leur gosse alors qu’ils ne font rien, je me dis qu’ils ont de la chance. Jamais on ne m’a dit qu’on était « fier de moi ». Enfin si, on me l’a dit… quand je fais mais crises d’angoisse on me dit « mais non on n’a pas honte de toi ». Et si on me l’a dit une fois: le jour où j’ai eu mon BAC. Depuis, plus jamais rien. Alors oui dit comme ça, ça ne vend pas du rêve. Et pourtant, il y a bien des jours où j’aimerais qu’on le dise.

Il n’y a pas de mérite sans labeur

Si on n’éprouve pas des difficultés étonnantes à faire certaines choses, il n’y a aujourd’hui plus aucun mérite. Ca c’est la mentalité d’aujourd’hui, au moins en France. Enfin sauf pour Léa Seydoux qui a fait « l’école de la vie » mais c’est un autre sujet (je te laisse aller voir le lien).

Grosso modo, il faudrait avoir risqué la mort pour avoir droit à un « wouha bravo » ou « félicitation » sincère. Et ceux qui s’efforcent au quotidien de faire de leur mieux et d’avancer petit à petit ? Rien, nada, peanuts ? Le problème, c’est qu’à force de ne jamais féliciter les gens pour leurs efforts, ils finissent par ne plus en faire. D’ailleurs, j’entends au quotidien tellement de « remarques » faites dans le vent, comme ça, gratuitement, juste pour piquer… s’en est lassant. Lassant au point que oui, parfois je n’ai plus envie d’essayer de faire bien, puisque même en faisant bien, ou à défaut au mieux, on n’est jamais content. Se crever l’arrière à essayer de faire mieux à chaque fois, pour essayer de faire en sorte que les autres soient un peu contents, pour rien… à quoi bon lever le petit doigt ?

On dit aussi qu’il faut être fier de soi et ne rien attendre des autres… Mais comment être fier de soi si personne ne remarque que l’on fait quelque chose ? Je me le demande bien.

Pourquoi féliciter et encourager sont de bonnes choses?

A ce sujet je ferais deux remarques. La première est qu’en Management, on distingue le Chef du Leader. Le Chef est le représentant de l’autorité, qui sanctionne, qui force la marche vers un objectif que lui-même ou ses supérieurs ont fixé. Sa devise est « Le Chef a toujours raison ». Le Leader quant à lui, est le symbole du soutien. Il conseil, optimise, et encourage. Sa Devise « Marchons ensemble, nous irons plus loin ». Pourquoi tant de différences ? Et surtout à quoi cela sert ? Tout simplement, il s’agit d’ajouter au travail, ou à la vie en générale, des valeurs humaines. Pourquoi cela devrait mieux fonctionner ? Tout simplement par ce que l’on se sent valoriser. Personnellement, j’ai plus envie de me démener pour quelqu’un qui me dira en fin de journée : « Bravo pour ton travail, continue comme ça et on finira ce dossier en fin de semaine » plutôt que « jeudi t’as fini le dossier, tu te débrouilles. »

Seconde remarque: comment j’ai appris à mon chien à obéir ? En lui donnant des friandises. C’est une manière pour le chien de se sentir félicité puisque c’est ce qui l’intéresse le plus. Pourquoi ce même principe ne fonctionnerait-il pas avec les humains ? Un simple « C’est bien! », ou « Tu as bien travaillé aujourd’hui » ou « Continues c’est bientôt la fin » pourrait tout aussi bien suffire. Il n’est pas question d’enrichir Haribo et compagnie en offrant des paquets de bonbons. Le fait est que si certains patrons pensent que le salaire est la meilleure motivation, certains ont juste de quoi boucler le mois, donc il n’y a aucune motivation réelle à gagner de l’argent qui sera aussi dépensée par prélèvement bancaire.

Mais voilà… peut être que c’est moi qui ne fait jamais rien assez bien. Peut être que vraiment je ne mérite pas un petit compliment. Mais jamais je n’ai eu de « wouah il est beau ton dessin » sincère ou de petits compliments sur ce que je fais au quotidien. Toujours il y a eu la remarque « tu aurais du faire ça mieux, ou refaire ça ». Culpabilité, sentiment de médiocrité… Et si juste j’arrêtais tout, pour voir ?

Un compliment ne vous arrachera pas la mâchoire. Vous savez râler quand on fait une erreur : apprenez à féliciter quand tout va bien !

Publicités

2 réflexions sur “Sans compliments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s