Quand tu seras grande, tu veux faire quoi?

Ha!

La fameuse question que tout adulte pose à tout enfant. « Tu veux faire quoi plus tard? ». Cette question, j’ai du l’entendre jusqu’à mes 15 ans. Quand j’étais toute petite, petite, je voulais être vétérinaire. Pas très originale donc. Mais je voulais être vétérinaire par ce que mes grands parents ayant beaucoup d’animaux, j’aurais pu les aider à les soigner. Et ça me suffisait comme raison valable.

Puis… il y a eu le collège, et le lycée. Au collège j’ai subit une dépression dans mes résultats. Je suis passée de 15 de moyenne, deuxième de la classe à « attention au redoublement ». En 3ème on m’a dit « va en BAC pro, t’auras jamais le BAC général ». C’était bien mal me connaitre. Mes parents me disaient toujours « fais des études le plus longtemps possible, tu feras ce que tu veux après ». Bon il s’avère que j’aurais peut être du écouter mes profs plutôt que mes parents, mais c’est comme ça. Donc j’ai poursuivi jusqu’au BAC, général, ES même. Oui ES, par ce qu’on ne m’a pas laissé faire S à cause d’un 12 en Physique (15 en Chimie, 16 en SVT et 14/15 en Maths seulement), ni un BAC L par ce qu’Histoire Géo c’est coeff 5… soit (et tu te rappelles qu’en ES le coeff de Géo est aussi de 5… oui oui). Bref, j’ai eu mon BAC ES. Du premier coup.

A ce moment là, j’avais déjà été voir plusieurs conseillers d’orientation. Par ce qu’avec un BAC ES qui ne m’intéressait pas du tout et des enseignants pas vraiment optimistes quant à mon avenir post-bac… il fallait bien trouver une solution. On m’a proposé d’être dans le domaine de la création et de la communication. On m’a conseillé des métiers dans la publicité par exemple. J’ai décidé que je voulais être prof d’Arts Plastiques. Pourquoi ? Par ce que je trouvais trop bien mon prof du lycée et que je voulais faire pareil.

J’ai donc fait une fac d’Arts.

Pendant 5 ans.

Oui. Cinq ans. Alors que je ne devais même pas avoir le BAC au départ.

Mais… Cinq ans, qui ne m’ont au final pas permis de prétendre à un métier fixe. J’ai cherché pour être illustratrice, graphiste, community manager… Rien. Alors j’ai refait une année. Pour être graphiste (au départ). Et finalement, c’est dans le webmarketing que je me suis éclatée en cours. Alors j’ai cherché par là.

Mais depuis… Nothing (plus rien, nada, peanuts,…)

Voilà.

Depuis… Je cherche une solution, en faisant des petits boulots par-ci par-là, juste histoire de me dire que j’ai quelque chose à faire et de quoi payer les croquettes de Monsieur 4 Pattes. Histoire de me dire que je ne suis pas bonne à rien. Le soucis que j’ai aujourd’hui c’est qu’ayant cumulé autant de refus, je n’ai plus confiance en moi pour postuler ce pour quoi j’ai été formé.

Aujourd’hui, quand on me demande ce que je voudrais faire, je n’ai d’autre réponse que « travailler ». Pour être normale dans notre société. Pour pouvoir vivre sans me soucier des autres et sans rien devoir à personne.

Quand j’étais petite. Je voulais vivre dans une maison, près de chez mes grands parents et avoir un grand terrain avec un cheval noir à crinière blanche. Oui oui. Et je voulais un chien aussi. Je voulais être heureuse et regarder des Disney. Et avoir un tatouage. Evidemment tout ça ne peut être réalisable aujourd’hui, surtout depuis qu’ils ont fait un lotissement dans le champ qui me faisait rêver (haheum…).

Dooooonc?

Donc…

Donc.

Donc si j’avais pu faire S, j’aurais continué dans les soins animaliers… OU en astronomie. Oui, je ne peux pas dire que je suis une passionnée de l’espace  (d’ailleurs je ne suis pas fane des histoires qui se déroulent dans cet univers…) mais l’infiniment grand me fascine et surtout… les trous noirs. Que s’y passe-t-il ? Est-ce le Néant (l’absence de matière) ? Peut-on voyager au travers de ces « objet » ?

Pendant un moment de mon adolescence où j’étais devenue accros à ma Game Boy à et à ma console de salon, j’avais pensé devenir scénariste de Jeux vidéos. Je voulais faire des jeux éducatifs, un peu à la Dora l’exploratrice, mais en mieux car ils seraient Vraiment interactifs. Le but aurait été de faire des jeux d’aventures qui se basent sur de la logique, un peu comme Myst, mais adapté pour tous les âges. Mais on m’a forcé a arrêté de jouer par ce que « c’est pas comme ça que j’allais réussir mes études ». Que je rassure tout le monde, je me suis mise à lire des tonnes de livres, on m’a dit pareil. Puis à écrire des nouvelles fantastiques, même chose. Bref… « On » ne m’a jamais laissé faire toutes ces choses passionnantes qui auraient pu faire de moi une personne compétente et/ou créative. Dommage.

Depuis tout ce gloubi boulga où tu dois te dire « WOUAH mais le bordel que ça doit être dans sa tête!!!! » (oui). Aujourd’hui il faut que je fasse un Bilan. Difficile de faire ça seule à première vue, mais il va bien falloir.

Aller, courage. Un jour j’arriverais à … avoir un Job. Peut être que je deviendrais :

* Vendeuse à la pâtisserie des rêves

* Eleveuse de lapins laineux dans le Poitou

* Concept artiste contemporaine spécialisée dans les chapeaux de supers héros (oui cela ne veut rien dire)

* Ingénieur en télékinésie

* Collectionneuse de carnets

* Spécialiste des trous-noirs de l’espace

* Gérante de la nouvelle boutique de baguettes après Ollivander

* Graphiste Free (par ce que Freelance c’est trop cher)

* Visionneuse Youtube professionnelle

Si tu as des idées, dis moi tout en commentaire. Et au fait, toi, comment tu as su quel métier tu voulais faire quand tu es devenu grand(e) ?

Publicités

2 réflexions sur “Quand tu seras grande, tu veux faire quoi?

  1. Coucou ma belle
    C’est bien dommage d’avoir été brider comme ça ! Tu as déjà fait un bilan professionnel et personnel ? ça pourrait t’aider à te diriger ou te rediriger.
    Pour mon loulou je ne le briderai pas dans son choix professionnel bon là il n’a que 8 ans ça laisse le temps hein lol ! Même s’il a déjà des envies ^^

    Je dis ça car moi on a bien essayé de m’empêcher de faire ce que je voulais depuis petite ! Mes parents ne m’ont pas beaucoup aidé au début ! Mais je me suis accrochée malgré les remarques, le manque d’attention vis à vis de mes choix. J’ai eu mon BAC stt option commerce.
    Mon rêve étant petite le transport, les camions, c’est ça que je voulais faire ; les conduire!!!
    J’ai eu mon BTS transports&logistique (pour prouver que je pouvais l’avoir car on était pas chaud!) et puis une fois sur le marché du travail dur de trouver du boulot en bureau car j’avais pas d’expérience !
    Et contre toute attente mes parents se sont bien rendus compte de mon acharnement du coup ils m’ont un peu pistonné dans une entreprise qu’ils connaissaient mais faut le dire sans grande conviction.
    Cette entreprise m’a payé les permis PL, que j’ai eu. Mon rêve se réalisait !!! C’était l’aboutissement de ces années précédentes à prouver que ce n’était pas une lubie et surtout de prouver que je pouvais faire ce boulot d’hommes !! Ca fait 12 ans de ça et suis toujours dans la même entreprise.
    Quant à mes parents, ils ont bien vu que je m’épanouissais à conduire des camions ^^ du coup le rapport à bien changer lol

    J’adore mon boulot mais ma santé en prend un sérieux coup vu que je bosse de nuit alors des fois je me pose beaucoup de questions, combien d’années je pourrai encore faire ça ?! Dur de réfléchir à une reconversion quand on fait ce que l’on toujours voulu faire !! Et quand on voit le marché du travail … pas facile :/

    Je me dis bien que s’ils avaient réussit à me dissuader de faire ça je pense que bien des années après j’aurais tenter le coup de passer les permis PL quand même, ça m’aurait rattrapé !! C’est pour ça que pour mon loulou je ne veux pas lui mettre des bâtons dans les roues, je ne veux pas qu’il perde du temps dans un métiers ou un secteur qu’il ne lui plait pas alors qu’il a d’autres aspirations ….

    Je ne peux que te souhaiter bon courage pour la suite, j’espère que tu trouveras quelque chose qui te plaira vraiment.
    Gros bisous ❤

    Aimé par 1 personne

    • Merci Jess.
      Ce sont les profs qui ont voulu me brider. Certains membres de ma famille aussi, je n’en ai pas parlé dans l’article car c’est plus personnel.
      Un bilan professionnel et personnel ? Je ne sais pas trop ce que c’est… A Pôle Emploi plusieurs fois ils ont regardé mon CV… et ils en sont resté là, en disant qu’ils ne pouvaient rien pour moi. Alors voilà.
      Je suis heureuse de voir que certaines personnes arrivent à faire le boulot de leurs rêves. Ca doit être tellement agréable. Je te souhaite de le faire le plus longtemps possible. Bises Jess.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s